Simone Prattico | © Marcela Joya
Marcela Joya

Simone Prattico

Jazz
Italie

​​ORIUNDO

Salué par la presse internationale comme « un musicien d’exception, d’une rare polyvalence », Simone Prattico, batteur et compositeur, sort aujourd’hui Oriundo, la suite de son fascinant premier album de 2016, Brooklyn sessions.

Oriundo c’est la nouvelle étape, elle dévoile en 8 titres un voyage musical qui témoigne de l'alchimie entre la culture méditerranéenne et l’empreinte de la musique afro-américaine, trait distinctif de ce batteur très recherché.

Né à Rome, installé à Paris mais itinérant depuis 25 ans, Simone incarne on ne peut mieux la sensibilité d’un « oriundo », terme italien qui signifie « originaire (de) » et fait référence aux descendants d’immigrants, le plus souvent du sud de l’Italie…

Simone Prattico, qui embarque son héritage « d’Italie du Sud » partout avec lui, se sent concerné.

 Batteur très demandé, musicien de session, virtuose du jazz brésilien ou du groove métissé, il n’a pas 20 ans qu’il a déjà tourné et enregistré avec plusieurs pop-stars italienne ainsi qu’avec les pointures du jazz de l’époque. Puis le hasard des rencontres l’amène à travailler à Paris dans les années ‘90, d’où il prendra plus tard son élan pour New York.

 Depuis 2005, il joue régulièrement aux USA, où il participe à de nombreuses tournées, se produisant dans les principaux clubs et théâtres (Lincoln Center, Webster hall, Joe’s Pub, Bitter End (NYC) ; Troubadour (LA) ; The Fillmore (San Francisco), etc.), et à plusieurs ‘live broadcasts ‘ (Spinning on air sur WNYC, Paiste Magazine, NYC ; Music City Roots, Nashville ; eTown, Boulder ; Quick Hits, San Francisco, etc.). De belles et solides collaborations avec les musiciens de la scène locale caractérisent ces 15 dernières années.

Le parcours éclectique et les prestigieuses collaborations de tous horizons (Piers Faccini, Hindi Zahra, Orchestre de Chambre de Paris, Ibrahim Maalouf, Marcia Maria, Rick Margitza, Fredrika Stahl, Jasser Haj Youssef, Daniele Silvestri, Gianni Morandi, Max Gazze’, Mike Francis, Marina Rei, Dario Deidda,  Stefano Sabatini etc.) l’ont amené à jouer sur les principales scènes du monde entier (Tokyo jazz fest , Montreal jazz, Philharmonie de Paris, Billboard live Japan, Olympia…) et démontrent combien il est important pour un artiste de ne pas être seulement original et préparé, mais plutôt « authentique ».   

 Intense, tribal et romantique en même temps, Oriundo délivre un jazz contemporain, caractérisé par une myriade d’influences, à l’image des contextes musicaux rencontrés lors d’un parcours international. S’appuyant sur la formule classique du trio de Brooklyn sessions, où la spontanéité est la note saillante et les musiciens fixent la musique en quelques prises, Simone Prattico est tout sauf seul. Oriundo c’est aussi le fruit d’une profonde relation musicale forgée au cours de la dernière décennie avec l’excellent pianiste, arrangeur et co-compositeur Klaus Mueller, grand ami de Prattico et figure de proue de la scène jazz et brésilienne new-yorkaise.

 A leurs côtés se sont succédés deux bassistes piliers de la scène jazz internationale : Essiet Okon Essiet, l'un des principaux bassistes de New York, et le très remarqué Edward Perez (nominé aux Grammy Awards 2019 entre autres). 

Un trio  lumineux, enlevé et mélodique à la fois, à l’image de l’univers musical de Simone Prattico : batteur itinérant authentiquement oriundo.

Un album à découvrir le 12 novembre. (22 octobre en Digital en France

Photos

Chef de projet label

François Perreau