Menu

Piers Faccini

Folk

Dans ses chansons, Piers Faccini semble venu d’un pays imaginaire, s’inspirant d’un âge d’or (XIe-XIIIe siècles) où la Sicile était au coeur de multiples cultures. Il chante une utopie musicale personnelle, une danse intime entre Orient et Occident.

Il est toujours loin des modes et hors du temps. Piers Faccini est surtout aussi à l’aise dans une complainte napolitaine du XVIIIe siècle que dans un blues de La Nouvelle-Orléans où un folk mélancolique, collaborant avec des artistes aussi divers que Vincent Ségal, Dawn Landes, Rokia Traoré, Ben Harper, Ballaké Sissoko, Camille ou bien encore Ibrahim Maalouf. Le songwriter italo-britannique est surtout le citoyen de son propre imaginaire. Un îlot créatif qu’il situe cette fois en Sicile. Avec son projet I Dreamed an Island, Piers Faccini s’envole cette fois vers l’âge d’or de cette île, aux XIIe et XIIIe siècle, lorsqu’elle était un carrefour bouillonnant des cultures latino-chrétienne, gréco-byzantine et arabo-islamique. Un pasodoble entre Orient et Occident qui, dans sa bouche et entre ses doigts, offre des contours inédits.

Mais aussi :

Antonio Zambujo

Chanson portugaise

Lola Lafon

Lecture Musicale