Menu

Awa Ly

Soul / Jazz

Une nuit, Awa fît un rêve…
L’atmosphère y était enchantée, comme mystique, nimbée dans une scénographie convoquant la lune, la Terre et les éléments. Mélange ancestral entre les Indiens d’Amérique et l’Afrique, l’être chamanique était là, s’exprimant dans une langue inconnue, narrant des histoires réelles ou fantasmées. Ces récits, elle les recevait d’autres, se les appropriait, s’en imprégnait, partageait leur joie, soulageait douleur ou tristesse contenue. Au réveil, la narratrice chamanique s’était évanouie mais sa présence était encore palpable, Awa en fit la conteuse de ce nouvel album : Five and a Feather.

Five, comme toutes ces choses que l’on chiffre par cinq : les sens, les océans, les lignes d’une portée musicale, les doigts de la main… Et feather, la plume, l’élément magique, qui les relie, celle dont Awa s’est servie pour écrire et composer les dix titres de ce nouvel album où, sous les pinceaux de SainaSix, elle devient la première femme noire immortalisée dans l’esthétique Art Nouveau de Mucha.

Dix titres qui renvoient au format des 33trs qu’Awa écoutait dans le salon familial, quand soul, blues, musiques Africaines et orchestres Afro-Cubains nourrissaient son enfance. Si c’est sur le tapis velouté du jazz qu’elle a choisi de marcher, Awa a pourtant décidé de ne pas le laisser tel quel, préférant l’orner de motifs folk ou laisser des invités y broder leur passage. La kora de Ballaké Sissoko, la senza de Paco Sery, la contrebasse de Greg Cohen, le chant de Faada Freddy, la steel-guitar ou le erhu (violon chinois) sont autant d’éléments qui viennent enluminer les récits de la conteuse chamanique.

Booking : Christophe Spagnuolo
croot@zamoraprod.com

Mais aussi :

Amine & Hamza

Jazz Oriental

Zoufris Maracas

En accord avec Hook Up

Klô Pelgag

Chanson